Un nouveau label «fait maison», plus simple et plus restrictif, bientôt en application

Le label «fait maison», qui se heurte depuis son lancement en juillet aux réticences des restaurateurs et aux doutes des consommateurs, sera simplifié d’ici fin avril tandis que ses conditions d’application seront durcies, a annoncé mardi à l’AFP la secrétaire d’Etat au Commerce Carole Delga.

A l’issue d’une réunion de concertation avec la filière de la restauration, qui regroupe toutes les parties prenantes du secteur, Carole Delga a indiqué que le décret «fait maison», publié le 13 juillet dernier, serait simplifié d’ici la fin du mois pour être plus accessible aux restaurateurs et pour mieux prendre en compte les attentes des consommateurs.

«Les deux objectifs de ce décret révisé sont de reconnaître la cuisine des plats faite sur place et de donner un gage de transparence et de crédibilité au consommateur sur l’authenticité de la cuisine», a-t-elle déclaré. La secrétaire d’Etat a admis que la première version du décret était «peut-être un peu trop complexe dans la rédaction» et qu’elle «ne suscitait pas la confiance du fait de toutes les exceptions qui étaient listées».

La suite de l’article sur : liberation.fr

Share on LinkedInPin on PinterestTweet about this on TwitterShare on Google+Share on Facebook