Restauration et tourisme d’affaires : la recherche d’une relation gagnant-gagnant

La gastronomie française, par sa qualité et sa renommée, est une clé de succès pour un séminaire d’entreprise, un colloque ou toute autre réunion de travail. Ces évènements “tourisme d’affaire” représentent une belle opportunité de marché pour les restaurateurs qui séduiront d’autant plus une clientèle exigeante qu’ils sauront mettre en valeur leurs engagements environnementaux et de développement durable.

Être parmi les meilleures tables d’affaires Adopter l’ISO 20121

Donatienne LAVOILOTTE, consultante François-Tourisme-Consultants « Evènementiel & Développement Durable”, apporte des éléments pour combiner succès commercial et développement durable pour votre activité « séminaire ».

En terme de restauration, quelles sont les attentes des organisateurs de séminaires ?

Les organisateurs d’événements sont généralement à la recherche d’un accompagnement culinaire en adéquation avec la thématique de l’événement.Le choix d’un prestataire dans ce domaine se base sur plusieurs critères :

  • Proximité avec le lieu de réunion – un site proposant un lieu de réunion et un espace de restauration est particulièrement apprécié (gain de temps, effet « bulle » coupée du monde extérieur, tarifs combinés).
  • Capacité d’accueil et disposition des espaces
  • Tarifs
  • Niveaux de qualité de cuisine en adéquation ou adaptable à la clientèle
  • Niveaux de qualité du service
  • Choix des menus (propositions variées, intégration des paramètres du client – sans porc, végétarien…)
  • Relations commerciales : réactivité, négociations, une certaine flexibilité (ex : nombre définitif de participants modifiable jusqu’à 2 jours avant l’événement)
  • Un + thématique (découverte de la cuisine de telle ou telle région, exposition proposée,…)
  • Une adéquation avec les valeurs de l’entreprise : développement durable notamment

Quels sont les intérêts pour un restaurateur de proposer une prestation “séminaire” ?

Ils sont multiples et convergent tous vers plus de rentabilité pour l’établissement.
Tout d’abord, il s’agit d’un facteur nombre : ce ne sont pas qu’un ou deux clients, mais des groupes de plusieurs personnes, potentiellement récurrents si l’événement est sur plusieurs jours.
De tels évènement permettent également de faire découvrir l’établissement à l’ensemble des participants – qui ne sont pas toujours dans la cible première du restaurateur – qui peuvent alors devenir des prescripteurs auprès de cercles différents.
Enfin, se positionner sur le marché du tourisme d’affaires permet de bénéficier de nombreux retours en communication et permettent ainsi d’accroître sa clientèle.
Quid des démarches de développement durable ?
Le développement durable est de plus en plus pris en compte par les organisateurs d’événements, d’autant plus dans le domaine de la restauration, dont certaines problématiques sont largement médiatisées et pour lesquelles des solutions existent et sont relativement faciles à mettre en place.
De plus, au-delà d’une simple conviction, les plus grands comptes – les grandes entreprises qui organisent de nombreux colloques, réunions ou séminaires – ont désormais des obligations en ce sens et la mise en place d’une politique de développement durable devient un critère obligatoire pour tout établissement qui souhaiterait accueillir ces évènements !

Ces démarches sont donc de vrais atouts commerciaux et répondent à une stratégie globale :

  • Différenciation et avantage concurrentiel vis-à-vis des autres établissements
  • Intégration dans l’économie locale (d’autres entreprises potentiellement clientes ?), mise en avant de produits de la région
  • Communication et valorisation de l’organisateur, pour qui l’application de ses valeurs de développement durable à la restauration qu’il propose à ses collaborateurs, clients ou partenaires est à la fois un média supplémentaire de ses engagements, une action concrète et visible de ses engagements et un sujet d’introduction à d’autres conversations.

Existe-t-il des « standards » de développement durable pour une offre événementielle ?

La certification applicable à une offre de restauration événementielle est la norme ISO 20121, sortie en juin 2012 à l’occasion des Jeux Olympiques à Londres. Elle est appropriée lorsque ce marché constitue la majeure partie du CA de l’établissement.Lorsque ce n’est pas le cas, un organisateur sensible aux principes du développement durable se fiera aux chartes, titres et référentiels du secteur (Maître Restaurateur, AB, ISO 14001…), mais aussi aux engagements, à la politique d’achats de l’établissement… Certains restaurants présentent ainsi les certificats des produits utilisés en cuisine et affichent les logos sur leurs cartes par exemple.

Une bonne accroche des organisateurs consistent à créer un “menu responsable”, autour des valeurs du restaurateur : produits issus de l’agriculture biologique ou d’une pêche responsable, issus de production locales (20 à 200 km), commerce équitable, produits de saison, empreinte carbone du menu…

Comment communiquer sur cette démarche?

Pour faire connaître son offre et ses spécificités et attirer les événements professionnels, plusieurs pistes sont à suivre : outre un site Internet qui précisera tous les éléments que les établissements veulent mettre en avant et le réseau classique de prescripteurs (agences et prestataires événementiels, office de tourisme et des congrès, hôtels à proximité…), la presse spécialisée est très sensible aux démarches responsables des acteurs du secteur.

A noter qu’il existe également des sites référencent les différents lieux et autres prestataires événementiels. Certains sites Internet mettent tout particulièrement en avant les efforts environnementaux et de développement durable des lieux.

Un autre moyen de communiquer sur ces engagements est d’organiser des rencontres entre clients et fournisseurs, elles permettent de créer une animation sur laquelle les restaurateurs peuvent communiquer.
Pour plus de renseignements et pour mettre en place une offre événementielle durable et responsable au sein de votre établissement, contactez :

Donatienne LAVOILLOTTE : 06 17 78 06 89 d.lavoillotte@francoistourismeconsultants.com
www.francoistourismeconsultants.com
www.ecorismo.com
Share on LinkedInPin on PinterestTweet about this on TwitterShare on Google+Share on Facebook