L’AUBERGE DE THÉO SOUFFLE SES 33 BOUGIES

chezthéoUne institution dans le quartier. Le fruit d’un travail familial. Le papa, Théo. La maman, Évelyne et le fiston Christophe. L’auberge de Théo, implantée avenue Cap-de-Croix à Nice, a fêté ses trente-trois ans, le 6 février 2015.
La fête a déjà commencé par l’accueil: chaque cliente à reçu une rose rouge. Tous les visiteurs ont posé pour une photographie aux cotés des propriétaires pour immortaliser le moment.

Maître restaurateur

Puis, la fête a inondé les papilles, avec un menu spécial pour 33e. Un retour dans le temps: « en entrée, nous avons proposé du poulpe, une spécialité que nous faisions dans les années 1980. Puis une trilogie de pâtes fraiches que nous avions mis sur notre carte dans les années 1990 » a expliqué Christophe, auréolé du prix de maître restaurateur. Un bon dans le passé pour incarner ces années de labeur. Des décennies de travail récompensées par les clients.
Une fête qui a mit les liens intergénérationnels au cœur de l’ambiance, à commencer par la relation du père et du fils en cuisine. « Pendant toutes ces années, on ne s’est jamais disputé avec mon père. On s’entend très bien », a confié Christophe. « Moi, je suis sur la sortie. Place aux jeunes ! », a conclu le papa de 60 ans, Théo.

Source: Nice-Matin n°2015-02-07

Share on LinkedInPin on PinterestTweet about this on TwitterShare on Google+Share on Facebook