l’AFMR plaide pour un Titre à l’International

La cuisine française est représentée aujourd’hui à l’international par nos plus grands chefs et c’est très bien. Mais parallèlement beaucoup de restaurateurs qui font un travail de qualité souhaitent pouvoir bénéficier également d’une reconnaissance qui soit une garantie vis-à-vis du consommateur. C’est le but de cette initiative.

Lors de son assemblée générale, lundi 30 novembre, l’Association française des Maîtres Restaurateurs a annoncé à ses membres le lancement officiel du label « World’s French Restaurant – Restaurateurs de France » pour les établissements français de l’étranger.

La centaine de membres réunis en assemblée générale le 30 novembre à Schiltigheim (Bas-Rhin) ont reçu la nouvelle avec enthousiasme. L’Association française des maîtres restaurateurs (AFMR), a créé un label international. L’idée, lancée par son président Francis Attrazic l’année dernière, se concrétise. « Dès janvier, espère-t-il, un restaurant français à l’étranger qui en fait la demande pourra être labellisé. Ce sera pour lui un moyen d’être identifié par sa population, de se démarquer. Mais c’est aussi pour l’AFMR une mesure très porteuse en termes d’image. Elle confère au label, qui n’est pas encore très connu du grand public, une dimension internationale. »

Une durée de deux ou trois ans renouvelable selon les pays

Dès lors, les restaurants qui en font la demande pourront se voir décerner le label de « World’s French Restaurant – Restaurateurs de France », pour une durée de deux ou trois ans renouvelable selon les pays. Tout comme pour le titre de Maître Restaurateur, ils devront, pour cela, passer un audit, réalisé par un organisme certificateur indépendant.

L’AFMR a défini les critères d’obtention dans une charte.  « Ils s’appuient en grande partie sur le cahier des charges du titre français, précise Alain Fontaine, membre du bureau. Certains points ont toutefois été ajustés pour s’accorder avec les législations en vigueur dans les différents pays. » Et d’expliciter : « Pour obtenir ce label, il faudra être diplômé des métiers de la restauration en France ou dans son pays d’origine, avoir travaillé au moins une année en France, connaître la langue française et mettre en valeur des recettes françaises. La cuisine sera faite sur le lieu de consommation à partir de produits bruts frais, mais aussi surgelés. Nous avons dû ajouter les surgelés car certains produits français importés le seront nécessairement », justifie Alain Fontaine. La carte du restaurant devra par ailleurs comporter une majorité de plats d’expression du terroir français, composés d’une majorité de produits français AOP, AOC ou IGP.

La marque « World’s French Restaurant – Restaurateurs de France » a déjà été déposée . Le logo, composé du R tricolore de l’AFMR, a également été défini. Ce label pourrait dans un premier temps être obtenu au Japon où plusieurs restaurateurs ont déjà fait part de leur intérêt, ainsi qu’au sein de l’Union européenne.

Plaque-restaurateurs-de-france

Share on LinkedInPin on PinterestTweet about this on TwitterShare on Google+Share on Facebook