Le « fait maison »

Le Nouveau décret ‘’Fait Maison’’

Après un premier décret très controversé, une nouvelle mouture est entrée en vigueur le 26 mars dernier. Il n’y a pas ou peu de changements sur le fond, par contre sur la forme, la rédaction est plus pédagogique.

Qu’est-ce qui change, qu’est-ce qui évolue ?

La notion de produits bruts est complétée par produits crus, c’est-à- dire n’ayant subi aucune pré-cuisson sauf éventuellement l’addition de sel. Ces produits peuvent être acquis découpés, tranchés hachés, frais, sous vide, surgelés etc, dès lors qu’ils sont acquis crus, comme auparavant.

Les produits dérogatoires le sont pour deux raisons :

  • Ce sont des produits que le client ne s’attend pas à ce qu’ils soient fabriques dans l’entreprise : legumes secs, condiments, fromages, pain etc…… ( liste complète dans le décret )
  • Ou bien des produits qui ont des contraintes d’hygiene importantes en matière de sécurité alimentaires par exemple les fonds de sauce

 

Qu’est-ce qui disparaît du dispositif ?

  • L’obligation d’inscrire sur les cartes la définition du fait Maison
  • La possibilité de qualifier de ‘’fait maison’’ un plat confectionné par un fournisseur

 

Télécharger le nouveau décret

Share on LinkedInPin on PinterestTweet about this on TwitterShare on Google+Share on Facebook