Innovation : Des menus sonores pour les malvoyants

innovation_menus_sonoresRédigé par Nathalie Majcher le 3 août 2015

Accessibilité des restaurants pour malvoyants

La Jeune Chambre Economique basée à Saint-Omer, dans le Pas-De-Calais, a lancé un projet innovant qui risque de changer la vie des malvoyants : en effet, l’association a mis en place dans les restaurants de la ville un système permettant aux malvoyants de choisir leurs repas au restaurant en écoutant la carte. 1001menus vous propose de découvrir cette initiative prometteuse !

Le menu : une difficulté pour les malvoyants

Aller au restaurant lorsqu’on est aveugle est un véritable parcours du combattant. La principale difficulté réside dans la lecture du menu ! En effet, comment faire pour lire les repas proposés ?

Deux options existent : se faire accompagner pour qu’on vous lise la carte ou demander à un serveur de vous lister les plats et les prix… Cette dernière option est loin d’être évidente en plein service, lorsque la salle est remplie et que votre équipe est en sous-effectif – en particulier si la carte du restaurant est longue !

Les menus sonores : une première en France

Pour faire face à ce problème, la Jeune Chambre Economique de Saint-Omer a eu l’idée de proposer un service innovant : l’écoute des menus pour les clients malvoyants.

Le système prends la forme d’un dictaphone avec des touches spécialement conçues pour être plus accessibles pour les non-voyants. Le restaurateur devra enregistrer ses plats sur le dictaphone avec sa propre voix – que le client pourra ensuite écouter à sa guise.

Le système est en test depuis mai dans deux restaurants de la ville de Saint-Omer : Le Rialto, rue Carnot, et Melle de Trévise, rue Louis-Martel. Malgré une ergonomie pas encore concluante, les premiers résultats se sont révélés satisfaisants : « Les clients sont émus de pouvoir choisir eux-mêmes leurs plats », constate Maggy Berthelot, la gérante du restaurant Rialto.

Un grand pas en avant vers l’accessibilité des restaurants

La carte sonore serait vendue 60 euros aux restaurateurs. Mais l’association espère toucher un maximum d’établissements pour diminuer les coûts. « On vise d’abord Saint-Omer, et on espère développer l’idée ailleurs. », explique Émilie Ducourant, la directrice de la commission cartes sonores, pour le Journal La Voix du Nord.

Alors que le nombre de Français concerné par un handicap visuel est estimé à 1,7 million, soit environ 3 % de la population, le système de carte sonore serait un véritable pas en avant vers l’accessibilité de restaurants aux personnes malvoyantes.

 
Source : Blog.1001menus.com

Share on LinkedInPin on PinterestTweet about this on TwitterShare on Google+Share on Facebook