Comment reconnaître le fait maison.

logo-Le-Particulier-siteLe particulier pratique s’intéresse aux labels qui permettent aux clients de faire le tri dans les restaurants, chez les boulangers etc…
Aucun diplôme n,est exigé pour ouvrir – un restaurant, contrairement à une boulangerie ou une charcuterie, pour lesquelles un CAP est requis.Les 15o ooo établissements en service aujourd’hui offrent une grande hétérogénéité, entre le boui-boui, le pur assembleur, l’honnête artisan et l’étoilé. Des labels et des annuaires ont été créés pour permettre au consommateur de se repérer, et, grâce au logo.,fait maison », prévu par la loi Hamon, qui sera apposé sur les plats concernés, le client pourra choisir en connaissance de cause.

Allez chez l’un des 2 700 Maître restaurateurs

Ce titre est réglementé par un décret de 2007. Il est attribué au candidat par arrêté préfectoral après un audit. Sur 15o ooo établissements, 2700 le détiennent et ont le droit d’apposer une plaque renouvelée tous les 4 ans. Un toilettage des critères a été annoncé pour recentrer ce titre sur le professionnalisme (justification du parcours)et la qualité de la cuisine,qui doit être faite avec 80% de produits bruts. Cela n’exclut pas les produits surgelés, mais vise à bannir les plats achetés tout faits, a l’exception de spécialités comme les glaces, les fromages et tes charcuteries provenant d’entreprises artisanaies

Share on LinkedInPin on PinterestTweet about this on TwitterShare on Google+Share on Facebook